Le modèle du Développement Durable.

Je prends l'exemple du développement durable, sujet sur lequel je travaille souvent par conviction et par plaisir. Il a pour moi un immense intérêt car il représente plus qu'une mode: il est au cœur de toute réflexion sur l'humain et s'appuie sur le bon sens. J'utilise souvent les aspects du développement durable en rapport avec la communication. Ils ont ceci de particulier qu'ils sont parfaitement généraux. On peut les utiliser pour n'importe quel sujet d'étude, ils sonnent toujours juste: écologie, sciences humaines, économie, commerce...

Le commerce du Bio et des produits écologiques a conquis une belle part de marché ces dernières années. On trouve toutes sortes de e-commerces qui lui sont consacrés. Le vrai problème lorsque l'on travaille sur ce secteur n'est pas de faire venir les consommateurs déjà convertis, mais d'arriver à toucher ceux qui ne connaissent pas encore ces produits. C'est un peu comme pour la fréquentation des églises: il y a les fidèles, déjà convertis, mais l'église reste toujours à moitié vide. Et pour cause: le discours ne s'adresse qu'à cette poignée de fidèles.

Une autre erreur à ne pas commettre dans ce secteur est celle de l'évangélisation. Si on examine de près le contenu de beaucoup de ces sites, il est assez souvent négatif et alarmiste. Il joue en premier lieu sur la peur. Parfois sur la culpabilité: " si tu ne changes pas, la Planète va mourir à cause de toi". Je schématise à peine. Discours contre-productif, qui isole ce secteur au lieu de l'aider à s'ouvrir à un plus grand nombre. Mettez-vous à la place d'un Internaute qui arrive sur un site Bio pour la première fois. Il a entendu parler du Bio ou des produits écologiques et il veut s'informer et les découvrir. Si dès la première page il tombe sous une avalanche d'informations alarmantes sur l'état de la Terre, sur les dangers qu'il risque en vivant comme il a vécu jusqu'à aujourd'hui, il y a fort à parier qu'il va s'en aller.

On peut avoir des convictions personnelles, mais il y a une différence entre propagande et communication. On peut écrire ce que l'on veut sur un site généraliste ou un blog, y compris y décrire la fin du monde chaque jour, on trouvera toujours quelques adeptes.

Si l'on compte vivre de son activité sur le web, il faut tout simplement se passer de ce qui n'est pas vendeur: la culpabilité, la peur, le sectarisme et de manière générale tout ce qui est négatif. Et à bien y réfléchir, si on est convaincu que le développement durable est une bonne chose pour tous, autant ne pas faire fuir les nouveaux arrivants.

On peut parler de l'écologie en mettant en avant le bon sens qui lui est inhérent: "consommer écologique, c'est tout simplement naturel". Pensez ce que vous dites, offrez du contenu de qualité, donnez envie de découvrir vos produits parce que vous les aimez. Les produits écologiques ont suffisamment de qualités intrinsèques sans jouer sur la peur: le bien-être réel qu'ils apportent, leur design souvent très gai, leurs principes actifs naturels très hautement dosés pour les produits de soin...Le fait de préserver son environnement et sa santé en les consommant peut être présenté comme un acte gratifiant de plus, comme du plaisir ajouté, pas comme un geste de survie.

Autre argument mal utilisé en rapport avec le développement durable: le 100% made in France. Certains sites se sont développés autour de cet axe, et pas toujours de façon heureuse. Il faut faire attention aux concepts que l'on manie et à l'image que l'on va donner. Il peut y avoir dans celui du "100% français" des connotations négatives selon la façon dont on le présente. On remarque souvent une couleur nationaliste assez désagréable dans cette forme de communication. C'est un argument de vente qui ne fait jamais long feu, surtout si les produits ne sont pas porteurs d'une vraie valeur ajoutée.

Pousser un cocorico comme si le fait en soi de concevoir et de fabriquer un produit en France relevait d'un acte de sniper isolé n'est pas un argument heureux. Pousser le consommateur à acheter un produit par patriotisme, c'est vouloir faire de l'achat un geste politique. Et il n'y a rien de plus versatile que les opinions politiques. A bien y penser, un tel modèle est celui d'une société en repli sur elle, en état de défense. Je préfère pour ma part jouer avec d'autres images que celles-ci.

En France, nous n'avons pas que des idées, nous avons aussi de vrais savoir-faire.




Notre site est listé dans la catégorie Limousin : Web agency en Limousin de l'annuaire Formation réseaux sociaux

Valid XHTML 1.0 Transitional

CSS 2.1 Valide !